Le jardin Majorelle

Le jardin Majorelle est situé au Maroc dans la ville de Marrakech. Né de la passion pour la botanique de Jacques Majorelle le célèbre peintre durant de nombreuses années, il est aujourd’hui le lieu le plus visité de la ville rouge.

Majorelle en disait :

« …Il me prendra mes dernières années et je tomberai épuisé, sous ses branches après lui avoir donné tout mon amour… »

jacques majorelle

Il acquiert cette propriété proche de la Palmeraie en 1923 et entamera alors la plus belle oeuvre de sa vie, le jardin. Au cours de ses innombrables voyages à travers le monde, il ramènera des centaines de variétés d’arbres et de plantes rares qui viendront illustrer le lieu. C’est l’architecte de métier qui, devenu artiste peintre, créera avec patience cette composition picturale, faite de méandres, de lignes irrégulières, de bassins et de murets courbes où alternent l’ombre et la lumière…

jardin majorelle

En 1937, les couleurs vives commencent à envahir le jardin, d’abord les murs de l’atelier, puis les portails, les pergolas, et enfin les jarres et les poteries. Ces couleurs primaires qui se marient si bien avec le vert des feuillages et l’ambiance tranquille du lieu bercé par le chant des oiseaux, le bruissement des feuilles dans le vent, le coassement des grenouilles et la magie du bruit de l’eau qui coule.

jardin majorelle

C’est donc en utilisant pour les murs de son atelier, ce bleu profond typique du Maroc que naît le « Bleu Majorelle », un bleu très intense que l’artiste additionne d’une touche de violet. Cette couleur est encore aujourd’hui une marque déposée assujettie aux lois des Copyrights. 

bleu majorelle

Des végétaux issus du monde entier composent la beauté du jardin: palmiers, bambous, plantes grasses, agaves, cactus, bougainvilliers, lotus, fougères etc etc…

jardin majorelle

En 1947, le jardin déjà célèbre est ouvert au public. A plusieurs reprises, Majorelle devra diviser le domaine pour en revendre des parcelles, et c’est à la fin de sa vie qu’il devra s’en séparer et revenir en France pour raisons de santé. Il s’éteindra en octobre 1962 et sera enterré à Nancy, sa ville de naissance. Le jardin tombe alors en décrépitude…

jardin majorelle

En 1966,  Yves Saint Laurent et Pierre Bergé le découvrent, ils aiment beaucoup l’endroit et décident de l’acheter en 1980, quand ils apprennent que celui-ci va être détruit pour faire place à un hôtel… Ils décident alors de lui redonner sa splendeur originelle, au fil des années 300 nouvelles plantes, un nouveau système d’irrigation automatique, ainsi qu’une équipe de 20 jardiniers contribueront à cela. Yves Saint Laurent disait y trouver « une source inépuisable d’inspiration… » 

jardin majorelle

Quand le grand couturier décède en Juin 2008, on disperse ses cendres dans la roseraie de la Villa Oasis et un mémorial est élevé au fond du jardin Majorelle. 

memorial yves saint laurent

En 2010, Pierre Bergé fait don du domaine à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent à Paris. Le jardin Majorelle reçoit aujourd’hui 700 000 visiteurs par an…

 

Retour